KEDANGE DANS LA TOURMENTE REVOLUTIONNAIRE

    Les soulèvements populaires déclenchés dans la seconde quinzaine de juillet 1789 à la suite d´une grave crise de subsistances (on manque alors de pain tant à la ville qu´à la campagne) n´ont touché que médiocrement le département de la Moselle. Quelques émeutes éclatent bien à Metz, à Thionville et dans la région de Sarreguemines mais il ne semble pas que la seigneurie de Hombourg ait été touchée par cette agitation connue sous le nom de « grande peur ». Ici, c´est le régime fiscal et seigneurial en tant que tel qui a été mis en cause, non la personne du seigneur.

    Pendant des siècles, l´Etat royal de plus en plus endetté et toujours à court d´argent a fait subir à ses sujets des prélèvements d´une complexité inouïe et d´une profonde inégalité. Ces excès ont nourri l´esprit de revendications, palpables dans notre région dès le milieu du XVIIIème siècle et qui va s´affirmer avec énergie dans les cahiers de doléances.



101 - La Marseillaise. Panneau pédagogique. Année 1950.



102 - Cahier de doléances de Kédange (extrait), 1789. ADM B 4503.


    C´est le 24 janvier 1789 que le roi Louis XVI demande à ses sujets de rédiger les cahiers de doléances. Les communautés de Kédange et de Hombourg se réunissent à cette fin le 9 mars 1789. Celle de Budange s´était réunie la veille.

    Noter ce passage du préambule rédigé par les habitants de Hombourg : « Pénétrés des bontés de notre Roy, nous disons avec tous ses sujets, si le Roy le scavoiet, oui si le Roy le scavoiet, nous serions pas sy misérables : enfin le Roy veut scavoirt, exposons lui donc, que dans le royaume des Francs, il y a encore des malheureux attachés à la glèbe, des esclaves sous le joug de la plus dure servitude ».

    On trouve parmi les signataires les ancêtres de familles encore connues.


103 - Cahier de doléances de Hombourg. (Extrait) ADM B 4503.

104 - Cahier de doléances de Budange. (Extrait) ADM B 4503.



105 - Procès-verbal de la désignation des députés chargés de déposer le cahier de doléances au siège du bailliage royal de Thionville. Concerne Kédange. (1789) ADM B 4503.

    Document doublement intéressant, car, outre son objet, il dresse la liste des chefs de familles (63 en tout) ayant participé à cette désignation.

    Les députés choisis pour effectuer la mission sont Jean Scheltien et Pierre Mathis.

    Le même document existe pour Hombourg. (non reproduit) Avaient été élus : Nicolas Henry et Jean Cabus.


106 - Liste nominative des chefs de familles de Kédange ayant participé à la désignation de Jean Scheltien et de Pierre Mathis députés. ADM B 4503.

Mathis SCHNEIDER
François HACKSPIEL
François SCHELTIEN
Etienne KOURTZ
Pierre GRANVAUF
François BIRCK
Michel BACK
Pierre BACK
André DELVAUX
Jacques KOURTZ
Jacques TONNELIER
Michel SCHMIT
Charles FORME
Jean FORNE
Pierre AUBURTIN
Pierre BECKER
Pierre MATHIS
Jacques SCHELTIEN
Nicolas ABRAHAM
François BOESSE (POETZ)
Louis SCHELTIEN
Jean PORTE
Louis PEIFFER
Jacques LEGROS
Joseph BECKER
Adam RITH
Mathis GROSS
Nicolas CHARPENTIER
Pierre THOMAS
Jean Pierre GRÜNEWALD
Jean FELLER
François NILES
     Mathias AUBURTIN
André BIRCK
Mathis MAIRE
Michel BIRCK
Pierre HENRY
Mathis COLLIGNON
François BERNARD
François PIERSON
Nicolas MAGOT
Noël LEPINE
Nicolas GOUZOT
Joachim GRAVISSE
Nicolas BEIDEL
Pierre KOURTZ
Jacques FINCK
Nicolas FROUME
Jean BEIDEL
Pierre VIGNERON
Michel COLLIGNON
Louis VEINAND
Nicolas FORNE
Nicolas SCHMIT
Michel HARTER
Michel FOUSSE
Michel VAGNAIR
Pierre GAND
Pierre SCHWARTZBART
Michel BARTHELEMY
Jean Pierre GOLZNE
Michel BOCKVING
Nicolas SCHELTIEN

    « Tous nés français ou naturalisés, âgés de vingt-cinq ans, compris dans les rôles des impositions, habitants de Kédange, composé de soixante-trois feux... »

107 - La prise de la Bastille. Panneau pédagogique. Années 1950.

    En maintes régions la nouvelle de la prise de la Bastille provoqua des paniques. Il ne semble pas que ce fut le cas dans l´arrière-pays thionvillois. En particulier, la famille d´Hunolstein, qui occupait à ce moment le Château de Hombourg, n´a pas eu à souffrir la justice sommaire de populations surexcitées.

108 - Déclaration des Droits de l´Homme et du Citoyen. La documentation photographique 1964.

    Ce texte célèbre, à valeur universelle, a été adopté par l´Assemblée Constituante le 26 août 1789. Il définit les principes que l´Assemblée entendait suivre dans l´élaboration de la Constitution.





109 - Affiche annonçant la vente des coupes de bois nationaux An 7 de la République (1799) Chartrier de Hombourg.

    Ces coupes avaient été réalisées dans des forêts placées sous séquestre en 1797. Elles appartenaient à la famille des Hunolstein. Une partie de ces forêts leur sera restituée sous le Premier Empire.


110 - Autorisation donnée à la Comtesse d´Hunolstein de chasser dans les bois communaux de Kemplich. (1791) Chartrier de Hombourg.
111 - Adjudication de domaines nationaux (1793). Concerne Aboncourt. Chartrier de Hombourg.

    L´Assemblée Constituante s´est trouvée très rapidement devant une situation financière désespérée. Les expédients tentés par Necker (Emprunts nouveaux, dons volontaires) ayant échoué, les révolutionnaires en sont venus à mettre en vente, au profit de l´Etat, les biens du clergé et de la noblesse.

    C´est ainsi que fut proposée à Kédange la vente des biens appartenant aux Chartreux de Rettel, ceux appartenant aux religieux de Freistroff, et les biens meubles et immeubles dont la propriété relevait des seigneurs de Hombourg.

    Les documents relatifs à ces adjudications faisaient partie de la série Q des Archives Départementales de la Moselle. Celle-ci a été détruite en 1944. On ne saura donc jamais, à quelques exceptions près, ce que ces ventes ont rapporté.


112 - La création des maires. Loi municipale du 14 décembre 1789. Duvergier. Collection complète des lois de 1789 à 1830. Paris 1834.

    Art. 1. Les municipalités actuellement subsistant en chaque ville, bourg, paroisse ou communauté, sous le titre d´Hôtels de villes, mairies, échevinats, consulats, et généralement sous quelque titre et qualification que ce soit, sont supprimés et abolis.

    Art. 2. Les officiers et membres des municipalités actuelles seront remplacés par voie d´élection.

    Art. 3. Le chef de tout corps municipal portera le nom de maire.


1789 : A. BIRCK
1793 : E. HUMBERT
1801 : Jacques SCHELTIEN
1802 : Christophe VAGNAIR
1804 : HENRY
1811 : Jacques TONNELIER
1813 : Félix d´HUNOLSTEIN
1823 : BALLET
1831 : P. VATRIN
1835 : B. VING
1845 : F. d´HUNOLSTEIN
1863 : Christophe VAGNAIR
1872 : A. CORDIER
1876 : Eugène LORETTE
1880 : Jean Batiste BURTIN
1881 : N. HENRY
1892 : Pierre KIRSCH
1898 : Nicolas RITZ
1907 : Léopold VIGNERON
1909 : Jean Batiste AUBURTIN
1919-23 : François ROLLIN
1923-27 : J-P. CLAUSENER
1927-33 : Louis CASSE
1933-36 : Jean AUBURTIN
1936-40 : Alphonse GLAD
1940-53 : Charles DUMONT
1953-56 : Alphonse GLAD
1956-64 : Armand VINTER
1964-71 : Emile KLEIN
1971-95 : Pierre KELLER
1995 : Norbert THINUS


113 - Les maires de Kédange depuis la Révolution. Recherche : Chantal Auburtin.

114 - Louis Casse, maire de 1927 à 1933. Collection particulière.

(Table des matières) (Suite)